Le chocolat, un aliment culturel et gastronomique

chocolat

Le chocolat fait partie de ces aliments appréciés par tous. Même les asiatiques qui, pour des raisons historiques, peinent à digérer le lait et les aliments qui en contiennent ont attrapé ces dernières années la fièvre du chocolat.

Ce succès planétaire ne s’explique pas uniquement par son goût sucré et sa texture gourmande. Non, le chocolat est bien plus que cela. C’est en effet un symbole culturel autant qu’un symbole gastronomique. Il évoque dans notre imaginaire des pays lointains et exotiques, l’aventure, la découverte…

Et ce n’est pas une surprise ! L’histoire du chocolat est directement liée aux explorations européennes. On attribue l’importation du cacao aux explorateurs espagnols et notamment au célèbre Hernan Cortes. Les européens ont découvert le cacao auprès des populations amérindiennes qui en consommaient depuis plusieurs millénaires, donc bien avant l’arrivée des espagnols et des portugais.

En revanche, le cacao de cette époque ne ressemblait nullement au chocolat que nous connaissons aujourd’hui : les indiens d’Amérique le consommaient sous forme de boisson épicée. On prêtait à ce breuvage de nombreuses vertus à tel point que les Empereurs Maya et Aztèque en avaient fait leur boisson de prédilection au cours des siècles.

Les origines amérindiennes

C’est suite à son arrivée en Europe que le cacao a pris la forme du chocolat que nous connaissons. Les artisans européens, principalement les italiens, les anglais et les français, commencent à inclure le cacao dans leur pâtisserie.

Les italiens seront parmi les premiers à proposer du chocolat sous forme solide. Avant cela, il était principalement consommée en tant que boisson, le fameux « chocolat chaud ».

Aliment de choix des privilégiés comme les aristocrates et les bourgeois, le chocolat se démocratisera à partir du 18ème siècle auprès des classes populaires.

Le chocolat suisse et belge

De manière assez surprenante, la Belgique et la Suisse considérées aujourd’hui comme les grandes nations du chocolat, ne comptent pas parmi les pays pionniers en la matière. Les chocolatiers suisses et belges ont commencé à maîtriser l’art du chocolat beaucoup plus tard que leurs homologues européens.

Pourtant, artisans suisses et belges parviendront grâce à leur esprit d’entreprise et à leur goût pour l’innovation à refaire leur retard et même dépasser les autres pays européens. On peut citer notamment les chocolatier Rodolphe Lindt ou encore Daniel Peter qui ont tout deux révolutionner l’industrie du chocolat grâce à leurs inventions.

Aujourd’hui, le chocolat fait désormais partie intégrante de la culture helvétique et belge tant sur le plan gastronomique et culturel.

Par exemple, les Suisses lui consacrent de nombreux événements au chocolat chaque année. Récemment, il y a notamment eu le Rallye du chocolat qui a réunit les meilleurs chocolatiers de Genève. Le temps d’une journée, les genevois pouvaient rendre visite aux chocolatiers de leur ville pour y déguster des pièces de chocolat artisanal.

On peut noter une volonté marquée des autorités suisses et belges pour donner au chocolat la place qu’il mérite afin de soutenir l’industrie locale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *